Porté depuis 2002, le projet de rétroconversion des 116 volumes du CGM en EAD est maintenant disponible en ligne.
Pour les bibliothèques concernées, il s’agit de maîtriser cet outil, et surtout de le mettre à jour, soit en corrigeant les notices, soit en incluant celles correspondant à de nouvelles acquisitions ou au catalogage effectué depuis la parution du volume.
Le choix de l’EAD, qui ne s’imposait pas au départ, est finalement très bien adapté, je trouve, à la structure des manuscrits, dès lors qu’ils sont divisés en fonds.
Nous disposons actuellement de 1.220 notices dans le CGM, et d’un supplément en traitement de texte de 300 p. environ à convertir. Pour ce faire, nous attendrons bien sagement que le Guide des bonnes pratiques paraisse avec toutes les indications nécessaires (courant 2010). Techniquement, on doit pouvoir automatiser partiellement la tâche grâce à des macros, qu’il faudra récupérer également.

Dans ce projet, nous pouvons compter sur le soutien de la DLL et de la BnF (département de la coopération), ce qui n’est pas négligeable pour nos collectivités. Cependant l’investissement, en formation et en équipement logiciel (éditeur XML) est important. Pour accroître la visibilité de nos institutions sur internet, et améliorer la mise en réseau des collections, je pense très sincèrement qu’il en vaut la peine.

Publicités