carte heuristique décrivant l'utilisation des techniques web 2.0 et opensource pour développer l'histoire localeUne réflexion américaine et intéressante sur l’utilisation des techniques du web collaboratif pour monter une plate-forme qualitative de contenus en histoire locale et histoire familiale.

A rapprocher de deux autres initiatives françaises génératrices de jalousie (enfin, chez moi)  à Toulouse et Brest.

C’est maintenant qu’il faut préparer l’appel à projet services numériques culturels innovants 2011.

Et encore d’autres ressources sur la médiation numérique en histoire locale.

Publicités