Exposition Garamond

Élaborée par le ministère de la Culture dans le cadre des célébrations nationales 2011.

Les + :

– l’ouverture aux recherches typographiques contemporaines, les contenus vidéos

– les dossiers pédagogiques

Le – :

– une navigation pas toujours intuitive

et l’enjeu pour les bibliothèques.

Selon la proposition de directive européenne, certains établissements, dont les bibliothèques accessibles au public, pourraient utiliser gratuitement des œuvres (dont les livres et leurs illustrations) dûment reconnues orphelines de droits après une recherche diligente, soit sérieuse et avérée, pour répondre à des missions d’intérêt public. (…)

Pour les bibliothèques susceptibles de donner accès aux livres indisponibles numérisés, ce service n’est acceptable que s’il est consenti à un coût raisonnable pour leur budget, proportionné aux usages réels et selon un modèle technique commode pour le public. (…)
En aucun cas, les bibliothèques ne veulent se voir imposer une gestion collective pour les œuvres orphelines. Elles veulent garder l’opportunité, comme la proposition de directive les y autorise, d’utiliser gratuitement celles-ci

par Philippe Vallas (BnF) dans Actualités de la Conservation n° 30, nov. 2010.

La première partie de la journée était consacrée au catalogage, avec une intervention de Marielle Mouranche (BM Toulouse) sur l’évolution de l’Unimarc livre ancien, et une de Sébastien Peyrard (BnF) sur l’actualité des nouveaux formats : FRBR, RDA etc.

Suivait une table ronde sur l’évaluation physique des collections : la norme AFNOR NF Z40-011 : Méthodes d’évaluation de l’état physique des fonds d’archives et de bibliothèques est-elle connue et utilisée des bibliothécaires ? Des expériences récentes montrent l’efficacité de cette norme (26kml évalués en 2 mois à la BnF) ainsi que l’inadaptation des SIGB actuels à son application.

Enfin Dominique Coq (Ministère de la Culture) et Jean-Paul Veyssière (libraire à Tours) ont essayé de donner des éléments d’évaluation de la valeur vénale des ouvrages patrimoniaux.

Laquelle doit-on préférer ?

dans le même numéro d’ Actualités de la conservation et dont la conclusion est la suivante :

Boîte en carton ou boîte en polypropylène, le choix de l’un ou l’autre des matériaux pourra dépendre des conditions environnementales du magasin dans lequel les collections sont conservées. Dans le cas d’un magasin doté d’un système de traitement/climatisation de l’air sous dimensionné ou mal entretenu par exemple, où la température est assez stable mais l’humidité relative fluctuante, l’utilisation de boîtes en carton peut se révéler plus judicieuse que celle de boîtes en polymère
plastique.

Dans un magasin non doté de système de traitement/climatisation de l’air, où l’on peut observer des variations importantes de température, l’utilisation de boîtes en polymère plastique serait plutôt conseillée. Enfin, si des documents, conservés dans un lieu à forte hygrométrie, une cave par exemple, doivent être conditionnés en vue d’un déménagement, la boîte en carton s’impose.
A ces critères environnementaux, il faudra bien sûr également tenir compte d’autres facteurs tels que les risques liés au bâtiment (présence ou non de sprinklers, conduites hydriques, etc.), l’usage qui est fait des boîtes, les contraintes liées à la couleur ou à la signalétique, le budget disponible, etc. Mais dans tous les cas de figure, il faudra retenir qu’un conditionnement, quel qu’il soit, ne pourra jamais pallier de mauvaises conditions environnementales. La priorité doit donc avant tout être portée sur l’inertie du bâtiment et au maintien de conditions environnementales stables et favorables à la bonne conservation des collections.

 A noter aussi : le compte-rendu de la journée d’étude BnF de mars 2011 sur la désacidification de masse en France.

sur le blog éponyme.

Au vu de l’avancée des travaux américains et européens, le groupe de travail insiste sur la FRBRisation urgente des principaux catalogues (SUDoc et BnF), la communication et la formation de formateurs pour entamer l’évolution française.

Publicités