Différentes raisons professionnelles et personnelles m’ont tenue éloignée de la veille et de son commentaire ces dernières semaines.

« Le Gazetier universel est une bibliothèque virtuelle ordonnée de la presse d’Ancien Régime. Ce répertoire, entrepris par Denis Reynaud au printemps 2009, propose aujourd’hui 8500 liens vers 425 titres de périodiques en langue française des XVIIe et XVIIIe siècles, librement consultables en ligne. Établi à partir de Google Books et de quelques autres sites, il est régulièrement complété et corrigé.Il est accompagné de liens vers le Dictionnaire des journalistes – et, bientôt, le Dictionnaire des journaux – de Jean Sgard. »

Un agrégateur indispensable à toute recherche sur les périodiques anciens, autant pour le renseignement du lecteur que la lutte contre le doublon dans les programmes de numérisation.

C’est ce que propose ce rapport de stage réalisé à la BM de Limoges, par la mise en place de sites relais (bibliothèques, chambres de commerce…) dans la collecte et le recueil du dépôt légal. Exemple transposable aisément, il faut s’en persuader, dans toutes les régions confrontées à des problèmes de dépôts de périodiques ultra-locaux et d’éphémères des départements très éloignés du chef-lieu.

Conservation et économies d’énergie

C’est le titre du dernier numéro (55) d’International Preservation News, dans lequel on retrouve notamment un article de Bruno Bonandrini sur les choix de surveillance climatique effectués pour le nouveau bâtiment des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, projet déjà présenté lors de la journée Patrimoine et conservation préventive à la BnF le 4 octobre dernier et dont je pensais avoir donné un compte-rendu mais en fait non (donc billet à suivre).

Survenue en fin d’année dernière. L’hypothèse théorique de la transposition à la France y est explorée, avec à mon avis l’absence de référence à BAnQ qui, bien que sur un autre continent, montre comment on peut articuler bibliothèque publique, bibliothèque de conservation et centre d’archives nationales, à la fois dans l’espace (des salles distinctes dans le même bâtiment) et dans les collections (distinction stricte entre collections patrimoniales/archives et collections non patrimoniales).

à la Médiathèque de Hyères-les-Palmiers ces dernières semaines. Nous avons la chance de conserver l’une de ces belles reliures en marqueterie qui sont un régal pour les yeux.

Reliure marquetée sur Gargantua, de François Rabelais, par Alain Tarral

Reliure marquetée sur Gargantua, de François Rabelais, par Alain Tarral, prise sur son site.

Publicités