Journées professionnelles de la conservation restauration, organisées par la Direction générale des Patrimoines

Pour la deuxième année consécutive, le Ministère de la Culture, et sous le patronage de Gaël de Guichen (ICCROM), a organisé en octobre 2012 des journées professionnelles sur la conservation préventive. J’avais assisté avec intérêt à celles de 2011, sur le thème « Pratiques actuelles et nouveaux enjeux », qui ont fait l’objet depuis d’une publication partielle (1), et je n’ai pu me rendre à celles-ci qu’un jour sur les deux, mais j’en suis ressortie tout aussi stimulée.

Bouteille Thermos

Ceci est un bâtiment d’archives – Vintage Thermos jug, par Fox & Thomas, sur Flickr CC by-nc

Le principe consiste à réunir conservateurs, conservateurs restaurateurs, ingénieurs et architectes, de tous les patrimoines (même les bibliothèques !), pour échanger et comparer les problématiques et les pratiques de la conservation préventive. On y aborde tout autant les questions climatiques, les « bouteilles Thermos », le développement durable et les parcours muséographiques que la programmation architecturale, la formation des agents, l’organisation des services et le dialogue avec les collectivités à l’origine du financement. Bien loin de l’auberge espagnole, les interventions sont organisées en tables rondes fondées sur le retour d’expériences toutes très bien choisies (on connaît bien dans le domaine de l’écrit le très beau projet des Archives départementales du Nord, mais celui des Archives départementales de la Haute-Marne ou du Museon Arlaten sont tout aussi intéressants et significatifs dans leur genre). L’auditoire est nombreux, concentré et les questions fusent dès que les débats s’ouvrent.

Enfin, ce qui ne gâche rien à ces journées, elles se sont accompagnées cette année de visites guidées des départements de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, dont les choix intelligents dans le parcours muséographique sont exemplaires.

Les journées de la conservation restauration sont désormais un rendez-vous incontournable pour tous les responsables de collections patrimoniales.

—-

(1) In Situ : Revue des patrimoines, t. 19, 2012.

Une sélection de ressources en ligne désormais classiques permettant de faire la synthèse sur les principales caractéristiques de la conservation.

Rayonnage mobile

floor3_052 by Dave & Bry sur Flickr – CC By-NC-SA

L’IFLA propose deux documents essentiels : les Principes de conservation constituant le 3e numéro d’International Preservation Issues, particulièrement p. 25 à 40 (conditions climatiques et environnement), et le numéro d’International Preservation News de décembre 2011 (55) intitulé Energy savings and Preservation in Libraries and Archives, qui aborde cruciale question de l’adaptation des bâtiments et des conditions de conservation aux principes des économies d’énergie et du développement durable. Trois articles à signaler particulièrement : celui de J. Linden (p. 10), celui de B. Bonandrini à propos de l’exemple de Pierrefitte-sur-Seine (p. 21) et celui de M. Turpin (p. 37).

Pour la France, le Ministère de la Culture fournit différentes ressources :

Enfin, on ne manquera pas de se référer à la bible du bibliothécaire patrimonial, l’indispensable De tutela librorum d’Andrea Giovannini, dont la dernière édition est parue en 2010.

Pour une mise en images d’un projet tout à fait récent, il faut recommander le site internet mis en place à l’initiative du constructeur du nouveau bâtiment des Archives départementales du Nord ainsi que la visite virtuelle.